Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yoga et méditation : leurs multiples bienfaits éprouvés pour la Santé Globale !

YOGA-santé

Le Yoga et le golf

 


« Le YOGA pour mieux vivre sa pratique du GOLF »

 

de Christine Tiravy

 

 Lorsque Gaëlle m’a proposé de vous parler de mes deux passions, j’étais sur le point de

finaliser mon mémoire intitulé « Le yoga pour mieux vivre sa pratique du golf »... Le voici

enfin achevé. C’est avec une immense joie et une reconnaissance infinie à Diva Yoga qui m’a

personnellement tant apporté et qui continue à prodiguer de précieux conseils, que je vous

délivre mes réflexions et expériences au sujet de ces deux univers si vastes, enrichissants et

complémentaires…

Bientôt une édition spéciale sera disponible, en cas d’intérêt, n’hésitez

pas à m’en faire part à : reyonacontact@aol.com

-------------------

 

Article 1 : YOGA & GOLF… Que de similitudes

 

Un lien intense avec la nature

 

Ce qui m’a amené au golf, il y a 14 ans, c’est ce précieux contact avec la nature. Quelles que

soit les conditions climatiques (hormis en cas d’orage), on peut toujours s’adonner à cette

pratique, évoluant dans des sites splendides, parcourant des espaces infinis et prenant

plaisir à cette proximité. Il en va de même pour le yoga, j’y ai trouvé personnellement, une

manière de rendre hommage à la nature (postures se référant au monde animal et végétal,

salutation au soleil et et à la lune, méditation et relaxation thématiques invitant à la balade,

pratique en extérieur) et d’évoluer à son contact.

 

Le yoga s’associe à la nature dans ce qu’il apporte un état de relaxation ou de méditation.

Il nous incite à ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure, à prendre la mesure de sa

beauté et de sa perfection et d’introduire dans notre esprit gratitude et pensées positives.

 

Une certaine éthique

 

Le respect est une valeur fondamentale. En ce sens, yoga et golf partage une certaine

éthique. Le golfeur respect « l’étiquette », alors que le yogi respecte « Yama et Niyama ».

 

Au-delà des règles de jeu proprement dites éditées par le Royal & Ancient et révisées tous

les 4 ans, il est important au golf de respecter l’étiquette, qui peut s’apparenter à un code de

bonne conduite et d’éthique à tenir aussi bien vis-à-vis des installations, du parcours, du

matériel que des partenaires de jeu.

Quelque soit le niveau de jeu du joueur, le respect de l’étiquette conditionne en grande

partie le plaisir ressenti et éprouvé à jouer au golf. L’étiquette s’apprend et s’acquiert bien

sûr auprès des enseignants dans le cadre de leçons et de stages, mais aussi auprès des

autres joueurs, jeunes ou anciens.

 

Selon l’enseignement de Patanjali, la démarche du yoga commence en adoptant un code

moral ou une discipline relationnelle. On entre dans le yoga en se souciant des autres. De ce

fait, il est important d’adopter certains comportements et de mettre en pratique la non-

violence, la vérité, l’honnêteté, le détachement et la modération.

 

 

Une pratique qui privilégie le silence

 

Le silence pendant le jeu de golf fait partie de l’étiquette. Chacun

des joueurs, lors d’une partie, est invité à le respecter. De même

que sur une aire de golf en général, il est de mise de ne pas élever

la voix, et adopter un comportement excessif.

 

En yoga, la pratique elle-même réside dans la recherche du

silence, aussi bien dans les asanas ou postures, que dans les

pranayama ou exercices respiratoires, pratyahara ou retrait des

sens, dharana ou concentration et dhyana ou méditation. On

reste à la fois attentif au silence extérieur et intérieur (cessation

du bavardage mental).

 

La passion

 

Golf et yoga sont des activités suscitant la passion ! Quiconque

est conquis rapidement par l’une ou l’autre de ces disciplines, s’y

intéresse de manière très intensive.

 

L’un et l’autre peuvent devenir très intrusifs dans le quotidien de

l’individu et donc rejaillir également sur son environnement

familial et social.

 

Le yoga, de part la vastitude de ses enseignements, en fait une activité doublée d’une

philosophie de vie. Un pratiquant de yoga voit sa vie changer, dans des proportions plus ou

moins visibles et impliquantes pour son entourage. Certaines prises de conscience peuvent

s’avérer radicales.

 

Le golf demandera d’y consacrer du temps, beaucoup de temps (un parcours dure de 2h00 –

pour un parcours de 9 trous – à 4h30 – pour un parcours de 18 trous), et deviendra vite un

focus pour toutes les pauses extra-professionnelles (week-end, vacances, pauses). Le plaisir

ressenti et l’addiction qui en découle sont tels que le golf peut surpasser les autres plans de

sa vie. D’où l’intérêt de partager cette passion en couple, ou mieux encore en famille…

 

A travers les âges

 

Un autre avantage du golf comme du yoga est que l’on peut les pratiquer quel que soit son

âge, selon la traditionnelle expression de 7 à 77 ans, mais bien en-deçà et bien au-delà

également…

 

Au golf, un enfant peut commencer à s’initier à partir de 4 ans. Son évolution, comme bien

souvent dans une le cas d’un apprentissage précoce sera fulgurante. D’autre part, on peut

 

 

débuter quel que soit son âge ; nombreux sont d’ailleurs des golfeurs qui le deviennent dans

une période de leur vie où ils sont plus disponibles donc à la retraite.

 

Le yoga est de plus en plus proposé aux enfants, soit à l’école sous la forme de petites

relaxations, en activités extrascolaires ou encore à la maison dans la sphère familiale. On

peut, en outre, commencer une pratique à n’importe quel âge de sa vie, le yoga permettant

d’explorer de nombreuses facettes (corps, émotions, mental et esprit).

 

Ce qui devient encore plus intéressant dans le golf comme au yoga, c’est que l’on peut

pratiquer ensemble sans qu’une quelconque différence de niveaux ne soit préjudiciable.

 

Au yoga, tout passe part la perception individuelle, donc chacun évolue à son rythme, mais

le temps de la pratique peut être un temps de partage.

 

Au golf, on peut jouer seul comme en équipe ou en groupe. Dans le cas de la pratique à

plusieurs, les règles du jeu sont édictées de telle manière qu’un débutant pourra partager la

même partie qu’un professionnel sans se gêner, en prenant le même plaisir et en

s’enrichissant l’un et l’autre.

 

La convivialité

 

Au golf comme au yoga, la pratique peut se faire de manière individuelle, surtout dans le

cadre d’une progression personnelle, mais bien souvent le plaisir se partage.

 

Au golf, une partie se joue de 1 à 4 joueurs, les échanges se poursuivent à l’issue du parcours

bien souvent au clubhouse autour d’un verre. La passion l’emportant, une conversation de

golfeurs s’écarte rarement du sujet, celui-ci étant vaste, les dialogues sont souvent enjoués

et animés.

 

Même si le yoga peut être considéré comme discipline de développement personnel et que

le ressenti (résultant des postures, des pranayamas, et autres techniques) est purement

individuel, il nous amène à des rencontres, des échanges et au partage d’expériences. En ce

qui me concerne, j’apprécie tout particulièrement le partage dans le cadre des stages, des

formations et des rencontres thématiques mais aussi au cours des séances de groupe.

 

Les rites de gratitude

 

Au golf, avant chaque début de parcours, qu’il soit amical ou

en compétition, les joueurs se souhaitent une bonne partie. A

l’issue de celle-ci, ils se remercient, se serrant la main ou

s’embrassant.

 

En yoga, la tradition veut que l’on se salue en fin de séance, reprenant la position des mains en prière - Anjali Mudra. On clôture chaque séance en se

remerciant et en prononçant « Namasté » empruntant l’une des nombreuses traductions

« Je reconnais la lumière qui brille en chacun de vous », ce à quoi j’ajoute souvent « … et

vous invite à reconnaître la lumière qui brille à l’intérieur de vous-même ».

 

 

 

 

-----------------------------------------------------------

 

Article 2 : YOGA & GOLF… Deux pratiques complémentaires

 

La pratique du golf requiert de nombreuses qualités, fruits d’un apprentissage et d’un

entraînement régulier que l’on peut qualifier d’alchimie. Au fil de mon expérience en

matière de golf et de yoga, j’ai constaté de manière évidente que le yoga pouvait apporter

des réponses concrètes afin de « mieux vivre sa pratique du golf ».

 

Souplesse

 

Observez le mouvement principal du joueur de golf : le swing

 

L'expérience démontre que la souplesse est un facteur

important dans la pratique du golf. La technique du yoga

est bien appropriée pour progresser rapidement dans ce

domaine. Elle assure le maintien de l'amplitude des

mouvements et des muscles régulièrement sollicités. De

nombreuses postures permettent d’assouplir le tronc

(buste et dos) comme les postures de Triangles, le Demi-

Pont, la Charrue, le Cobra, la Sauterelle, les torsions assises et sur le dos comme le Crocodile.

 

Puissance

 

Pour garantir une certaine puissance, des appuis solides et la bonne santé de l’ensemble de

l’anatomie du golfeur, il faut s’attacher à développer les muscles impliqués dans le swing : La

rotation du corps autour de l'axe tête colonne vertébrale, le backswing coordonné bras et

corps, le downswing contrôlé et puissant, le mouvement des jambes, le mouvement des

bras, le yoga permettra de développer :

 

.

Les poignets pour accroitre la puissance

.

Les épaules pour renforcer les muscles puissants au golf

.

Le dos pour maintenir l'angle et une bonne posture

.

Les jambes et genoux pour une rotation et torsion solide

.

Les hanches pour la puissance des jambes et une assise solide

.

L'équilibre pour le contrôle

.

La torsion du corps

 

 

Nombreuses sont les postures permettant de renforcer la musculature ou la résistance.

 

 

Equilibre

 

Le yoga offre des solutions très concrètes pour favoriser l’équilibre postural grâce à certains

asanas telles que l’Arbre ou le Palmier. L'équilibre du corps entraînant l'équilibre de l'esprit,

la concentration y gagne et le stress diminue

 

Il faut savoir également que le golf est un sport

asymétrique : vous ne swinguez que dans un sens et

d’un seul côté selon que vous êtes droitier ou

gaucher, créant un déséquilibre dans le corps.

 

Le côté asymétrique du golf renforce les muscles du

haut du corps du côté dominant plutôt que de l’autre

accentuant ainsi ces effets de déséquilibre. Les

muscles ainsi renforcés sont de plus raccourcis gênant

donc la fluidité mouvement du corps. Un mouvement de golf symétrique sera plus précis et

ira plus loin, en outre il produira moins de tensions dans le corps.

 

Là encore, le yoga permet de renforcer le côté faible et d'accroître la flexibilité sur le côté

fort. La première règle dans le yoga étant de travailler de manière équilibrée : toute posture

effectuée d’un côté l’est également de l’autre. C'est pourquoi le yoga amène naturellement

le corps en équilibre.

 

 

Alignement

 

Pour jouer la grande majorité des coups de golf, on a

besoin d’une visée exactement de profil, ce qui n’est

pas vraiment naturel. Il est indispensable de bien

percevoir l’orientation du corps et de la face du club

par rapport à la cible. Un alignement défectueux

obligera le joueur à « corriger le tir » pendant son swing

ce qui le rendra plus irrégulier dans son contact de balle

ou dans sa direction. On travaille son alignement par

une bonne perception de l’empilement du corps et de son placement par rapport à un axe.

Le yoga se concentre sur l’alignement précis des muscles, des os et des articulations.

 

Vision

 

Quand on sait qu’une balle de golf peut parcourir environ 300 mètres, qu’elle possède un

diamètre de 43 mm et qu’il faut la retrouver quel que soit l’endroit où elle se trouve, une

bonne vision est un paramètre important pour un golfeur.

 

Le yoga des yeux permet d’entraîner et améliorer la vue. La vision est pour 10% une

fonction physique et pour 90% une fonction du cerveau et du système nerveux. Par

conséquent tout ce qui affecte l'équilibre nerveux est préjudiciable à la qualité de la vue et à

la santé des yeux. D’autre part, sur un putt (partie du jeu proche du trou), il est important de

relaxer son regard, ce qui signifie détendre la vision pour qu’elle embrasse une zone

relativement grande autour de la balle. Pour élargir le champ de vision, il est intéressant de

décontracter les muscles autour des yeux.

 

En ce sens, le yoga permet une prise de conscience de la contraction des muscles faciaux et

permet d’amener une détente qui s’étendra du pourtour des yeux à la mâchoire, et aussi au

cou, aux épaules, aux bras et même par extension aux doigts qui vont se desserrer sur le

putter.

 

Visualisation

 

Le grand golfeur Jack Nicklaus dit : « Je n’ai jamais joué un putt qui n’ait été d’abord rentré

dans ma tête ». Visualiser la trajectoire de sa balle est déjà une manière de jouer son coup

et de mettre toutes les chances de son côté pour qu’elle suive la direction choisie pour elle.

 

Jean-Philippe Vaillant dans son ouvrage « Golf, le mental pour scorer » explique « L’image

est un fantastique outil pour atteindre ses buts. Elle permet de revivre le passé et de

programmer le futur », et ce qui intéresse tout joueur de golf est de mettre toutes les

chances de son côté pour amener sa balle à l’endroit précis où il a décidé qu’elle doit être.

 

Le yoga propose de nombreuses approches de visualisations, positives ou créatives,

permettant progressivement d’affiner sa propre capacité à imaginer et guider les images

vers ses objectifs. Le yoga-nidra approfondi encore davantage la puissance de la

visualisation.

 

Concentration

 

 Nombreuses sont les occasions d’être déconcentré sur un parcours d’autant que le silence

est de mise (les questions que l’on se pose au niveau de la technique, les bavardages ou

bruits suspects, la pression lié au score des partenaires, les effets d’une gêne physique sur le

mouvement, sans compter le bavardage mental « classique » de tout un chacun…), alors que

le jeu demande précision et attention.

 

« Maintenir la pensée fixée dans une seule direction, c'est ce qu'on appelle la

concentration.» Yoga Darshana

 

 

Le yoga, grâce à la pratique de Dharana permet d’entretenir et de maintenir la focalisation

sur une seule pensée. Elle se pratique à différents niveaux, aussi bien dans le maintien d’une

posture, que dans la maîtrise du souffle ou du mental.

 

Lâcher-prise

 

Au golf, contrairement aux autres sports la balle est immobile et on a le temps de

« penser » avant de frapper : le conscient prend alors le dessus sur le subconscient et le

perturbe.

 

Le yoga propose de nombreux moyens favorisant le lâcher-prise : les techniques de

respiration favorisent le calme intérieur, la visualisation est propice à l'effacement des

échecs, la relaxation libère des pensées négatives, favorise la capacité de concentration et

préserve de l’esprit de challenge.

 

Un professionnel de golf, comme de nombreux athlètes, peut être confronté à un niveau de

stress et une pression élevés. Eduardo Romero, joueur argentin, surnommé “El Gato”, le

chat, 29ème joueur à l’Open Senior des Etats-Unis a trouvé le moyen de gérer cette pression

et devenir un vrai champion. Il pratique le yoga selon la technique Rhami Hayat favorisant sa

concentration et quand on l’interroge sur les bénéfices de sa pratique, il explique : « Avant

je perdais ma concentration comme cela (en claquant des doigts), le yoga m’aide dans la vie,

pas seulement au golf. »

 

 

-----------------------------------------------------

Christine Tiravy Professeur diplômé de l’Ecole Française de Yoga -Fondatrice de ReYoNa –

Relaxation Yoga Nature www.reyona.net

Le blog de ReYoNa http://mavraienature.blog4ever.com

reyonacontact@aol.com

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article