Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yoga et méditation : leurs multiples bienfaits éprouvés pour la Santé Globale !

YOGA-santé

Comment la respiration consciente et votre posture peuvent booster votre système immunitaire

Comment les techniques de respirations profondes

et surveiller votre posture peuvent stimuler votre système immunitaire ?

Votre système immunitaire éloigne les rhumes et autres virus.

C'est la première ligne de votre corps dans la lutte contre la maladie.

Ce système de protection qui assure l'immunité contre les infections et les parasites est l'un des plus complexes du corps humain. Il s'agit d'un système littéralement vital de produits chimiques et de protéines qui combattent les envahisseurs sous forme de virus, de bactéries nocives et de corps étrangers. 

Si vous vous souciez de votre santé, vous voudrez entretenir cet important système de protection. Renforcer votre système immunitaire est un grand pas vers une santé optimale.

Qu'est-ce que le système immunitaire et que pouvons-nous faire pour améliorer son fonctionnement ?

Renforcement du système immunitaire
Bien manger, faire de l'exercice et dormir en quantité suffisante améliorent la puissance du système immunitaire. Mais saviez-vous que le "simple" fait de respirer correctement est un excellent moyen de renforcer les défenses immunitaires ?

Quand nous parlons de techniques de respiration appropriées il s'agit des avantages de la respiration diaphragmatique profonde.

Nous aimerions vous montrer, avec la science, comment le contrôle de votre respiration peut améliorer votre santé, en tous temps et ce gratuitement.

Pas besoin de pilules, de potions magiques, de régimes ou d'exercices.

Vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin. Maintenant, prenez une grande respiration et suivez-nous.

La science de la respiration et de la fonction immunitaire :
La médecine complémentaire est de plus en plus populaire. Un avenir sans médicaments ne se concrétisera probablement jamais. Mais les gens s'éveillent à l'idée que des outils pour aider à prévenir et à guérir les maladies sans médicaments sont à notre disposition en ce moment. Nous ne pouvons pas "guérir" toutes les maladies sans intervention médicale, bien sûr, mais nous pouvons influencer l'un des problèmes du mode de vie moderne : la déconnexion avec notre corps et notre environnement.

Votre état mental influence votre santé physique. Il existe des preuves irréfutables qui montrent que la pensée positive peut vous rendre plus sain. Quand on examine le fonctionnement du corps, c'est facile à voir. Les fonctions du cerveau sont davantage des réactions chimiques. Les synapses s'enflamment lorsque nous avons des pensées. Et nos systèmes immunitaire et lymphatique sont basés sur des réactions chimiques.

Nous sommes essentiellement un ensemble de substances chimiques, de notre cerveau à nos os. 

L'air que nous respirons se transforme en produits chimiques dont nous avons besoin pour alimenter nos cellules. La façon dont nous respirons est importante et a même un impact sur notre chimie sanguine. 

Mais comment nos habitudes respiratoires influencent-elles notre immunité ?
Une étude de 2005 a examiné le potentiel des processus respiratoires du Pranayama, que nous pratiquons en yoga, appelé respiration consciente ou complète. Ces formes de respiration rythmique jouent un grand rôle dans l'amélioration du système immunitaire et la réduction du stress.

Ce qui est intéressant, c'est que les patients atteints de cancer étaient le sujet de l'étude et que les résultats ont montré que la pratique régulière d'exercices respiratoires pouvait aider à renforcer les cellules immunitaires qui peuvent combattre la progression du cancer.

L'étude a examiné ce que l'on appelle les cellules tueuses naturelles (un type de cellules essentielles au système immunitaire) et a constaté qu'une respiration rythmique contrôlée augmentait les cellules NK sur une période de 3 à 6 mois. Ce n'est pas une solution miracle, mais c'est un pas positif dans la bonne direction.

 

La respiration et la réponse immunitaire automatique

La respiration contrôlée a un effet positif sur l'organisme en :

-abaissant le taux de cortisol
-abaissant la pression artérielle
-améliorant la réponse autonome (le système automatique de notre corps qui fonctionne en coulisse) face au stress physique et mental
-améliorant le flux sanguin artériel

Pris ensemble, ces éléments forment une puissante boîte à outils pour lutter contre les maladies. La respiration consciente peut aider à combattre la progression des maladies auto-immunes en ramenant notre corps dans la partie calme de notre système nerveux, le système nerveux parasympathique.

Le cortisol est souvent appelé l'hormone du stress de l'organisme. Il remplit de nombreuses fonctions, trop nombreuses pour en parler ici, mais sachez qu'un taux de cortisol élevé est une mauvaise chose. Un taux élevé de cortisol est associé à des maladies auto-immunes, à un mauvais sommeil, à un déséquilibre hormonal et à bien d'autres choses encore. Une raison suffisante pour contrôler cette hormone du stress.

Le fait est que le stress est un autre déclencheur de l'activation des maladies auto-immunes. En période de stress, notre corps libère davantage de substances chimiques inflammatoires dans l'organisme, telles que l'histamine. Cela déclenche une cascade chimique dans notre système de protection et le corps et le cerveau doivent essayer de déterminer quel système de défense est nécessaire pour arrêter une attaque sur le corps. 
Il est important pour votre santé à long terme de maîtriser le stress.

Pour cela, il est essentiel d'activer la réponse parasympathique (relaxation) de notre système nerveux et de désactiver la réponse sympathique (stress - pensez combat ou fuite). Le système parasympathique intervient lorsque nous ne sommes pas stressés. C'est le système qui contrôle la digestion, le repos et qui peut aider à ralentir la respiration et le rythme cardiaque. 

Une technique de respiration lente et profonde augmente l'activité du système parasympathique. 

L'un des meilleurs moyens de réduire la réponse au stress dans le corps et d'activer la réponse parasympathique est d'utiliser une respiration diaphragmatique lente et détendue. Les réponses physiologiques à une respiration complète, contrôlée et consciente sont si profondes que si nous pouvions les mettre en bouteille et les vendre comme drogue, elles vaudraient une fortune.

Heureusement pour vous, ce n'est pas si compliqué.

Et c'est gratuit. Il suffit de respirer !


Posture et santé immunitaire
Regardez vos collègues, votre famille, ou même les gens qui déambulent dans la rue (généralement avec leur téléphone portable à la main). Vous voyez quelque chose d'inhabituel ? Remarquez la tête penchée en avant, les épaules arrondies vers le bas et la mauvaise démarche des humains qui ont évolué pour courir, sauter et grimper. Et surtout, pour se tenir debout avec une bonne posture. Nos mauvaises habitudes s'accumulent avec le temps. 

La technologie moderne, les environnements de travail et le stress que nos ancêtres n'avaient pas à gérer ont ruiné notre posture. Ces postures ont un impact sur la capacité de notre corps à accéder à notre principal muscle respiratoire, le diaphragme. Lorsque nous nous affaissons, notre corps prend le chemin de la moindre résistance et utilise nos muscles respiratoires secondaires (de secours), qui avec le temps s'épuisent en créant des muscles tendus et douloureux avec des points sensibles voire douloureux autour du corps en entier.

Regardez comment nous nous blessons chaque jour :

-Assis dans une voiture, ou de longues heures sur des chaises, en raccourcissant l'un de nos muscles de combat et de fuite, le fléchisseur de la hanche
-Se rendre au travail en voiture avec les épaules bombées
-Passer toute la journée dans la position non naturelle de s'asseoir (plutôt que de s'accroupir ou de se lever)
-Faire face au stress professionnel et personnel qui nous rend tendus, recroquevillés et nous oblige à restreindre notre respiration
-Utiliser les téléphones portables qui provoquent une mauvaise posture du cou 
-Regarder la télévision en étant allongé sur un fauteuil.


La liste est encore longue. La plupart d'entre nous ne passent pas leurs journées à chasser les animaux sauvages et à grimper aux arbres.

Le corps vers lequel nous avons évolué est piégé dans un monde de commodités modernes.

Où la respiration entre-t-elle en jeu ?

Pensez au moment où vous êtes assis à un bureau ou devant la télévision. Remarquez que vos poumons se compriment lorsque le haut de votre dos est fléchi vers l'avant. Votre cou peut lui aussi être poussé vers l'avant. 
Vous ne pouvez pas respirer de façon optimale si vous n'êtes pas assis de façon optimale. 

Comment cela influence-t-il le stress

et notre système immunitaire ? 

La réponse se trouve dans notre évolution. L'homme est un animal doté d'un gros cerveau, et nous présentons les mêmes caractéristiques que les chiens, les chats et les singes lorsqu'il sont effrayés ou menacés. Nous modifions notre respiration pour être plus rapides et utilisons nos muscles respiratoires de secours (trapèze supérieur, muscle sterno-cléido-mastoïdien, pectoraux et scalanes).

Notre corps augmente sa capacité respiratoire en augmentant son volume et son rythme pour faire entrer plus d'oxygène dans nos cellules afin de les aider à nous sortir du danger. Nous bridons nos épaules, tendons nos muscles et inspirons pour mobiliser notre corps. C'est un signal pour le corps qu'une menace est proche. Notre corps et notre cerveau réagissent en envoyant la réponse dite "de combat ou de fuite". Les hormones de stress inondent notre corps et le système nerveux sympathique s'active. 

Si vous vous mettez régulièrement dans cet état de stress élevé, vous risquez de vous retrouver avec une maladie ou un état pathologique de longue durée. Mais c'est exactement l'état dans lequel nous nous mettons lorsque nous avons une mauvaise posture et de mauvaises habitudes respiratoires. Le fait de pincer et de comprimer notre diaphragme est un signal envoyé à notre corps pour qu'il continue à activer notre réponse au stress. Un signal que nous ne voulons pas envoyer si nous nous soucions de notre santé à long terme. 

La solution : activez votre diaphragme et respirez. Renforcez votre système immunitaire en ajustant votre posture et votre respiration comme la nature l'a prévu.

Wim Hof  est un homme bien connu qui respire, manipule son système immunitaire et utilise la méditation. Ces dernières années, il est devenu célèbre pour sa capacité à supporter des températures inférieures à zéro sans être protégé des éléments. Il a escaladé l'Everest en short. L'"homme de glace", comme il est surnommé,  prétend avoir la réponse à une vie saine et il a prouvé qu'il peut changer son corps d'une manière qui était auparavant considérée comme hors de notre contrôle.

Comment y parvient-il ? Hof utilise une technique respiratoire avancée : il renforce son système immunitaire à un niveau tel que son corps peut résister à d'énormes pressions externes et internes. Il suscite également des réactions du système nerveux que la plupart des gens ne peuvent réussir à influencer. Il le fait par une respiration profonde. Cela ressemble à de la poudre aux yeux, mais Hof a été testé par des chercheurs universitaires et des équipes de recherches d'organisations respectées. Il joint le geste à la parole, comme on dit.

Hof contrôle son système immunitaire et sa température corporelle directement par une technique de respiration contrôlée. Pensez à cela !

Notre système immunitaire est notre défense contre les infections. C'est la première ligne de protection de notre corps. Si nous continuons à stresser notre corps, nous l'arrêtons.

La capacité à contrôler ce système ouvre un monde de possibilités pour la santé humaine.

 Vous avez déjà les outils pour améliorer votre santé aujourd'hui !


La fonction immunitaire et les maladies auto-immunes sont des sujets complexes.

L'état de notre santé n'est pas noir ou blanc et ne peut être affecté par des solutions uniques. Une approche holistique de la santé l'emportera toujours sur les solutions rapides.

Une fois que nous comprenons que des améliorations de ces systèmes essentiels de l'organisme peuvent se produire grâce à des processus naturels, nous pouvons prendre des mesures pour établir une base solide pour la santé. C'est plus simple que nous ne le pensons. 

Apprenez à expirer complètement, activez votre diaphragme, respirez profondément et travaillez sur la correction de votre posture.

Le simple fait de penser à mieux respirer déclenchera des réponses

immunitaires positives.

Lorsque nous ralentissons notre respiration et que nous remettons en place nos mauvaises habitudes respiratoires et posturales, nous envoyons à notre corps des signaux indiquant que tout va bien. 

Respirer profondément et consciemment est l'une des choses les plus efficaces que vous puissiez faire en ce moment pour votre bien-être.

 

 

(source Article de Emma Ferris, traduit et adapté  https://www.thebreatheffect.com/immune-system-breathing-techniques/  ) 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article