Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yoga et méditation : leurs multiples bienfaits éprouvés pour la Santé Globale !

YOGA-santé

Le Yoga et les postures inversées, partie II

Précédemment expliquées en détails, les postures inversées n'ont plus de secrets pour vous !

 

Une seule, et non la moindre cependant, ne vous sera pas expliquée ici ! 

 

Je considère que la posture sur la tête ( Sirsasana) est beaucoup trop exigeante et risquée pour être démontrée et enseignée sur internet.

Elle exige du soutien, des corrections et de l'aide pour l'enlignement de la part d'une tierce personne, expérimentée elle-même ! 

 

Par contre,  avec notre précédent article sur les postures sur les épaules et tous nos compléments d'aujourd'hui, vous avez une belle panoplie de postures tout à fait sécuritaires, que vous pouvez exécuter sans crainte chez vous, avec les mêmes bienfaits.

Alors, voyons sans plus tarder, cinq nouvelles postures qui vont renforcir le haut de votre dos, vos épaules et vos bras, tout en fortifiant la sangle abdominale: le chien tête en bas, le dauphin, le lièvre, le foetus sur la tête et le chameau . Ces postures semi-inversées ou même de flexion arrière (pour le chameau) comportent d'immenses bienfaits préparatoires aux inversions plus complètes .

 

Les postures semi-inversées.

Maryse Lehoux a déjà expliqué sur Diva Yoga, en détails, deux postures de notre série d'aujourd'hui :

 

-le chien tête en bas

-le demi-chameau et chameau, dans l'article comment ouvrir le chakra du coeur, partie 2

Si vous êtes moins familier avec le chameau je vous invite à le consulter attentivement. Vous devez bien connaître le chien tête en bas maintenant !

 

 

Le chameau est réputé pour entraîner un déconditionement complet du mental. Cette posture nous fait regarder en arrière et la tête en bas. Toute une inversion complète de notre point de vue habituel ! Elle est exigeante non pas tant au niveau physique qu'au niveau du mental. Dans cette position complètement inhabituelle une certaine crispation et un malaise général peuvent apparaître, avec un contrôle du souffle extrêment difficile à réaliser parfois. Il suffit toujours d'être prudent et de l'apprivoiser tranquilement.

 

Bien évidemment,  le chameau tonifie les abdominaux, la nuque, le dos,  les cuisses et stimule la glande thyroïde. Il permet d'approfondir la respiration et de détendre la zone de la poitrine et de la gorge.

 

Le lièvre et la posture du foetus inversé, tout comme le dauphin sont un autre style d'inversions, qui préparent notamment très bien à cette fameuse posture sur la tête ! 

 

Pour le lièvre : à partir de la pose de l'enfant, croisez vos doigts dans le bas du dos puis basculez sur le dessus de la tête en levant les bras vers le plafond et le bassin vers le haut, perpendiculaire aux genoux. Revenez vous asseoir sur les talons , dans la pose de l'enfant pour la récupération et l'accueil des sensations.

Le foetus sur la tête est pratiquement la même posture,  sauf que cette fois, les mains vont venir saisir les cou-de-pieds et tirer sur les jambes en ramenant les talons vers les fessiers. Tout comme un bébé prêt à naître !

 

 

Voyons à présent la posture du dauphin !

Avec les avant-bras à plat sur le sol, la posture du dauphin est une excellente alternative pour les personnes souffrant du syndrome du tunnel carpien. Les postures demandant une quantité significative du poids du corps en appui sur les poignets doivent être modifiées, comme le chien tête en bas ou la planche.

 

le dauphin:

À quatre pattes, placez vos coudes et avant-bras au sol, là ou étaient vos mains , saissisez vos coudes dans vos mains et croisez les doigts. Venez placer le dessus de votre tête bien en appui dans vos paumes de mains. Montez le bassin, jusqu’à ce que les jambes soient tendues. Certains essaieront de marcher vers le visage pour tranquilement amener le haut du corps un peu plus à la verticale.

Puis au retour, revenez vous asseoir sur les talons et reposez-vous dans la posture de l’enfant.

 

 

Ces postures semi-inversées sont des classiques du yoga,  facilement abordables pour la plupart des personnes.Outre leurs bienfaits d'étirement du dos, d'ouverture thoracique et d'assouplissement des épaules, ces postures seront de bons préalables aux postures inversées du fait que le bassin se retrouve plus haut que la  tête et la poitrine.

 

Alors bonnes pratiques mes chers  !

 

 

«Lever les yeux vers le ciel nocturne, c'est plonger son regard vers l'infini - ses dimensions en sont incompréhensibles et par conséquent sans signification».  (Douglas Adams)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article